top of page
AVT_Stanislas-Dehaene_9585.webp

Stanislas Dehaene

"Nous verrons que la métacognition, cette capacité à se connaître soi-même, à s'auto-évaluer, à simuler mentalement ce qui se passerait si nous agissions de telle ou telle manière, joue un rôle fondamental dans les apprentissages humains. L'opinion que nous nous forgeons de nous-mêmes nous aide à progresser ou, au contraire, nous enferme dans le cercle vicieux de l'échec."

Jean-Luc Berthier

"Penser et agir ensemble sur le cerveau qui apprend, chacun dans son rôle, c'est aider les jeunes dans leur vie d'élèves et d'étudiants et, bien au-delà, dans la projection de leur vie d'adultes qui sauront appréhender et s'approprier plus subtilement les informations sur le monde "

240-img-circle.jpg

NEUROPEDAGOGIE

La neuropédagogie, également appelée neuroéducation, peut être définie comme « la rencontre entre la pédagogie et les sciences cognitives. »

Rendue possible grâce aux avancées de l’imagerie cérébrale – qui permettent aux scientifiques de mieux comprendre ce qui passe dans le cerveau d’un enfant qui apprend –, elle ouvre la voie à de nouvelles méthodes d’enseignement.

 

Cette science est au carrefour de la pédagogie, de la psychologie cognitive et des neurosciences. Elle permet de mieux comprendre les mécanismes du fonctionnement du cerveau et du développement de la plasticité cérébrale grâce à l'imagerie cérébrale.

Ainsi de nombreux scientifiques ont testé les méthodes d'apprentissage qui fonctionnent et celles qui ne fonctionnent pas et ont partagé ces connaissances en les croisant avec la pédagogie. Ils ont également démontré le rôle fondamental des émotions et du corps dans tout apprentissage.

Ainsi, la neuro-pédagogie propose de nouveaux outils à partir des nouvelles découvertes scientifiques sur la mémoire, le langage et l'apprentissage.

bottom of page